La rue est l’espace-temps du quotidien, de notre domicile, de notre travail, de nos loisirs et déplacements. La rue est un repère. A force de l’arpenter, on en connaît presque tous les recoins. Mais la rue réserve aussi ses surprises, ce détail que vous n’aviez jamais remarqué et qui vous apparaît soudain ou ce graffiti ajouté dans la nuit. La rue se métamorphose et se vit de manière inédite par chacun.

A ce petit jeu, personne n’envisage la ville et ses rues sous un regard aussi neuf et aussi (ré)créatif que les street artists. Qu’ils oeuvrent à Paris, Sao Paulo, New York ou Londres, avec eux, la ville se donne à voir sous un nouveau jour. Détournements du mobilier urbain, fresques hautes en couleurs et trompe-l’oeil virtuoses, les street artists ouvrent les imaginaires et repensent les rues de manière incroyablement inspirante. Et comme les vacances sont souvent propices à la balade et aux découvertes, nous vous avons sélectionné cinq comptes Instagram de street artists indispensables à suivre cet été.

 

L’incontournable JR et ses collages photographiques
 

 

Déjà mondialement connu, le Français JR est l’un des street artists essentiels de ces dernières années. Vingt ans que celui qui se définit comme un artiste “en attendant de trouver un vrai boulot” déploie ses toiles. Sa spécialité ? De gigantesques collages photographiques en noir et blanc qu’il dissémine aux quatre coins du monde, de la Palestine à Israël en passant par le Kenya, le Brésil, New York… et évidemment Paris ! De quoi souligner à quel point le monde est un village et l’art, son langage universel. Sa dernière création en forme de trompe-l’oeil au Louvre a fait (beaucoup) de bruit.
--> A suivre ici sur Instagram : @jr


LOR-K, conscience écolo


La ville vit, produit, crée, rejette aussi. Déchets, objets abandonnés, LOR-K récupère, recycle, détourne. Avec elle, un vieux matelas devient une part de tarte ou un sushi géant... ou quand le street art met l'obsolescence programmée dans son viseur ! Une façon d’alerter sur une société d’hyperconsommation qui a tendance à gaspiller.
--> A suivre sur Instagram ici : @lor_k_life


Les jumeaux d’Osgemeos

 

On l’ignore trop, mais le Brésil est un vivier de street artists. A l’image des jumeaux Osgemeos, dont la créativité débridée se joue des murs, trottoirs et autre mobiliers urbains pour s’approprier des petits bouts de villes. C’est bariolé, parfois barré, mais toujours un succès !
--> A suivre sur Instagram ici : Osgemeos
 


Le so british fanakapan

 


Autoproclamé pionnier du “balloon graff”, ce style qui consiste à peindre un ballon plus vrai que nature, fanakapan est un virtuose des couleurs, des reflets et du rendu 3D. Ses créations semblent littéralement sortir du mur et savent arracher un sourire émerveillé aux passants même les plus endurcis !
-->A suivre sur Instagram ici : fanakapan
 

Enfant précoce

 
 

Cela fait déjà quelques années que l’on suit Enfant précoce et que l’on est convaincu de son talent. Plus vraiment enfant, mais résolument précoce, Francis Essoua Kalu est un jeune artiste d’origine camerounaise, né en 1989, qui vit et travaille désormais à Paris. Ses créations abstraites évoquent un surréalisme pop et vitaminé, avec des traits qui rappellent tantôt Salvador Dali, tantôt Keith Haring.
--> A suivre sur Instagram ici : @enfant_precoce