Lab : Times Square et sa forêt enchanteresse

Times Square à nouveau microcosme sauvage. C’est le pari de PopUP Forest qui y implantera en une nuit et pour 6 semaines une forêt… Ces effets et bienfaits doivent permettre aux New Yorkais de se réconcilier avec ce quartier autrefois paisible. Et démontrer que ville rime avec nature.
 
Et si la pseudo incompatibilité nature/ville relevant d’une vue de l’esprit rétrograde, étriquée ou paresseuse était enfin reléguée au rang de préjugé ? Il est temps de laisser la place à des visions urbaines où la qualité de vie ne serait plus sacrifiée et dégradée ! Pour certains experts, Le clivage n’a en effet pas lieu d’être comme pour Mariellé Anzelone, spécialiste de l’environnement urbain et directrice de NYC Wildflower Week : « Même New York a de vrais bois et Manhattan est parsemé de tulipiers de Virginie sauvages et centenaires ». Cette biologiste pourrait même définitivement le ringardiser si « The PopUP Forest », son projet de transformer, pour quelques semaines, Times Square en un vaste espace naturel, sauvage, arboré et fleuri, voit le jour en juin 2016. Une forêt éphémère qui serait reconstituée en une seule nuit et qui achemineraient des arbres, des fleurs et des fougères.

Ainsi que toutes sortes de déchets végétaux (feuilles, mousse…) récréant à l’identique le sol naturel si nécessaire à la faune d’un sous-bois, aux oiseaux migrateurs et aux insectes pollinisateurs. Tout serait juste déposé ou installé en pots car rien ne peut être planté en raison des tunnels du métro proches de la surface des rues. En plus de retrouver une qualité d’environnement et des « voisins » aux bruits harmonieux, les riverains -grands et petits- pourront aussi bénéficier d’expériences sensorielles grâce à des promenades guidées, des panneaux informatifs et des activités éducatives. Times Square, ainsi rendu à un environnement plus sauvage et qui bénéficie déjà d’une rue piétonne, pourrait passer un cap supplémentaire et ne plus être le coin du seul shopping, des panneaux publicitaires, de l’agitation et donc à éviter, mais redevenir ce quartier paisible si prisé qu’il a été autrefois. Ce qui n’empêche pas de générer au travers de ce type de projet de nouvelles formes de communication qui laisseraient la part belle à la créativité et aux objets connectés par exemple. Une vraie complémentarité avec la communication extérieure déjà existante.
 
Loin d’être une utopie, ce projet est soutenu par The Times Square Alliance. Son budget estimé à 25 000 $ sera financé grâce à une levée de fonds réalisée sur Kickstarter et qui a déjà collecté 16 000$.

Lab_Exploration

 
Se fondre dans la nature : l’un des impératifs des villes du futur
 
The PopUP Forest ne sera que temporaire. Mais il prend place dans une mégalopole réputée ultra urbaine, démontrant que rien n’est impossible pourvu que l’on pose les questions clefs et qu’on définisse les arbitrages en amont de toute action. Mieux, il alimente un processus de réflexion stratégique métropolitaine qui se retrouve un peu partout dans le monde. Et qui remet au centre du débat le concept de la ville durable et de la mise en scène de ses impératifs.
Les plans du futur Grand Caire ou ceux imaginés par Franck Gehry pour la ville Facebook -surnommée « Zee Ville »- où Mark Zuckerberg veut héberger ses employés, sont rythmés par des imbrications intimes avec des espaces verts et autres respirations naturelles. Des visions en apparence pleines de bons sens mais qui demandent du courage au risque de déshumaniser les villes de demain.