Logo Influencia

JUIN 2016

Se déplacer, se restaurer, s’informer, la ville de Paris est en train de d’évoluer en une cité toujours plus communicante. Nous sommes en 2020 et voilà ce que nous offre la ville lumière…

La marque de sodas interagit avec le consommateur grâce à un dispositif digital ludique imbriqué dans sa machine high tech. A quand l’intégration dans la ville de ce mode de distribution et de communication si bien scénarisé ?

L'architecture comme réponse aux problématiques des smart cities et des changements de paradigmes socio-industriels ? Le projet conjoint d’un architecte et d’un studio créatif californiens délivre une réponse intéressante sur le pavillon des Etats-Unis à la biennale de l’architecture de Venise.

Et si notre ville pouvait aussi s’exprimer ? Que dirait-elle ? The MurMur Wall, une structure design doublée d’une intelligence artificielle se nourrit de l’activité locale des réseaux sociaux pour mieux retranscrire les rumeurs ou émotions qui l’agitent. Une vision artistique mettant au cœur du processus la data visualisation et un nouveau mode d’expression.

Un tableau noir géant avec ses craies multicolores installé au cœur de New York. Son message ? Ecrivez votre plus grand regret. Un dispositif d’interaction qui pourrait inspirer des annonceurs.

Avec son mapping wifi sur la mobilité humaine, Antonin Danalet, expert à l’Ecole Polytechnique Fédérale de Lausanne, cherche plus qu’à améliorer les trajets de chacun. Il se penche sur le motif de leurs déplacements et leurs choix de destination. Offrant aux urbanistes et aux marques de nouvelles pistes pour optimiser les lieux et leurs services.

Le territoire aéroportuaire est un véritable media à part entière qui est de plus en plus digitalisé. Suscitant une créativité très spécifique et dynamique. Qui et comment cet environnement inspire-t-il ?
Réponse avec Isabelle Fourmentin, Directeur Général de JCDecaux Airport Paris.

MARS 2016

La gentrification est au hipster ce que Laurel est à Hardy, un partenaire indissociable. L’embourgeoisement urbain qui touche toutes les grandes villes occidentales est-il en train d’uniformiser la cité connectée et consumériste ? Une étude made in USA s’intéresse à la question.

L’édition 2016 du CES de Las Vegas a encore mis en avant le paradoxe de la robotique : d’un côté, des avancées technologiques pour des innovations gadgets inutiles, de l’autre, la consolidation structurelle d’une tendance forte : l’intelligence artificielle servicielle, partenaire du quotidien de la smart city du futur.

Transformer votre cité en une immense salle de concert à ciel ouvert où les artistes et les infrastructures musicales sont à la portée de tous. Intéressant, non ? Quel visage cela peut-il donner à une ville ? Une conférence inédite a rassemblé dirigeants politiques, entrepreneurs et artistes pour fournir des réponses.

Ne pas se contenter de l’existant maîtrisé, préférer la curiosité, sortir des standards et des frontières pour créer un nouveau courant de communication et offrir une aventure inédite aux marques. C’est toute l’ambition du laboratoire JCDecaux Explore.

La cité en Open Source est un modèle d’avenir car elle invite à des pratiques, des situations de mobilité et de partage nouveaux, initiés en ville et par la ville. Sa dimension d’inachèvement conduit à repenser les modèles de cohabitations et de mutualisation des lieux, des biens, des données, des idées et des services.

La ville ne peut vivre que le jour et les noctambules sont des enquiquineurs sans aucun besoin… Et s’il était temps de lutter contre les idées reçues. C’est l’ambition de Mirik Milan avec ses « quartiers de la nuit » à Amsterdam. Un projet qui répond à l’idée de fond qu’une ville doit être citoyenne et conviviale. Question d’attractivité.

Le cruel manque d’espace au sol et le futur Grand Paris conduisent à revoir les plans de la capitale intra muros. Les cimes de Paris sont aux premières loges de ce changement architectural, structurel et sociétal. Un défi pour les marques et les communicants qui voudront s’insérer dans cette réflexion.

OCTOBRE 2015

Une belle ville ne dépend pas uniquement de son économie mais de la volonté politique pour le bien public et de l’idée intellectuelle qui règne autour de sa définition. Pour y remédier, et en vertu de la qualité de vie, Alain de Botton, journaliste et écrivain édicte 6 règles. Provocantes ou utopistes, elles incitent à l’action.

Le développement durable est au cœur des stratégies des villes et des collectivités locales. Virginie Gatin, Directeur du Développement Durable et de la Qualité de JCDecaux nous livre la vision de JCDecaux sur le sujet.

La data open-source générée et publiée par Twitter sert à beaucoup de choses. Comme, par exemple, vérifier si oui ou non les Américains des grandes cités sont plus ouverts d’esprit que les autres.

Les pleins et les vides d’une ville sont, pour Julien Nonnon, le canevas de sa créativité. Avec Safari Urbain, inspiré des magazines de mode, il donne sa vision singulière de la faune parisienne. Offrant aux murs de la capitale, une animation sauvage, éphémère et ingénieuse.

Opération expérimentale concrète ou astuce publicitaire, le drone de Pepsi Max « The Friend Finder » possède deux mérites : inspirer une nouvelle utilisation et confirmer la tendance servicielle des marques.

Baguenauder est un art très influençable : il dépend de l’environnement autour de soi. Certaines villes donnent envie de marcher, d’autres non. Pourquoi ? Deux études nord-américaines apportent des éléments de réponse.

Faire de la rue un lieu de récréation et d’échange, tel est l’idée d’un architecte français avec son projet de billard urbain entièrement conçu en béton.

JUILLET 2015

Entre les créatifs des arts du contenu et ceux des sciences, les oppositions géographiques sont encore très marquées. Au Canada, une étude éclaire sur ces différences presque structurelles.

La Communication Extérieure est le média de la vie réelle car elle s'inscrit dans le quotidien des citadins. La contextualisation du support est un atout majeur pour le développement de campagnes originales, innovantes et impactantes.

Transformer une autoroute au cœur de Seoul en arboretum de plus de 254 espèces, et y implanter des magasins, des bibliothèques, des cafés ou des salons de thé pour préserver l'ambiance du centre-ville. Tel est le projet urbain des architectes visionnaires du cabinet MVRDV.

La collaboration participative est devenue un vecteur incontournable dans la construction des smarts cities de demain. Une récente campagne d'IBM et d'Ogilvy Paris renforce le pouvoir des idées citoyennes, sollicitées par les villes comme par les marques.

Entre l'infini petit et l'infini grand, ce n'est pas toujours celui qu'on croit qui sonne le plus juste.
Mill Ends Park à Portland, le plus petit parc Du monde, prouve qu'il faut se méfier des apparences. Sa modicité notée au Guinness des Records fait sa grandeur et sa légende, depuis sa création à la Saint Patrick de 1948 par Dick Fagan. Un concept plus symbolique que pratique.
Très pertinent pour une ville.

Quand une entreprise et son étendard prennent possession d'une ville, doit-on s'en inquiéter ou les accueillir à bras ouverts ? Devant les moyens de plus en plus réduits des pouvoirs publics, le bien collectif est en train de tomber dans le domaine du privé. Changement de société en perspective...

Jouer avec la rue pour redécouvrir son environnement citadin de tous les jours avec candeur, originalité et loin du conformisme ambiant.

« Ultra targetter », jouer l'innovation et l'émotion pour gagner ses galons de popularité, de proximité et faire écho aux attentes de son public. Le pure player, Netflix est résolument dans le registre de l'audace dans son contenu et dans sa prise de parole où la communication extérieure a la part belle. Explications de ce trublion par la voix de son directeur Marketing, Xavier Albert.

MAI 2015

Alors que Facebook et Amazon entendent dans les deux ans rendre le drone incontournable dans le web et l’e-commerce, la pub s’en sert déjà. Le drone-vertising est en marche, le consommateur doit-il s’en méfier ?

Explorer un lieu c’est aussi visiter son passé pour mieux comprendre son présent. Une nouvelle application, baptisée Pivot, ouvre les portes du temps et replonge le mobinaute dans l’histoire d’un endroit, d’une ville, d’un quartier ou d’un immeuble.

Times Square à nouveau microcosme sauvage. C’est le pari de PopUP Forest qui y implantera en une nuit et pour 6 semaines une forêt… Ces effets et bienfaits doivent permettre aux New Yorkais de se réconcilier avec ce quartier autrefois paisible. Et démontrer que ville rime avec nature.

La rue inspire l’audace marketing, ce n’est pas nouveau. Mais alors que la ville se repense et redéfinit sa mobilité, les agences innovent pour toucher la masse. La preuve à São Paulo avec des statues de glace pour promouvoir le don d’organes.

Intelligent : l’épithète est tellement accolée aux objets de notre quotidien connecté qu’elle en perd de sa valeur. Un designer utopiste du MIT veut lui rendre sa saveur originelle en inventant l’objet physique programmatique. Et donc contrôlable.

Et si l’art devenait spirituel ? L’individu recherche aujourd’hui différentes formes de spiritualités et un temple dédié à la créativité pourrait avoir du sens…

Smart et ingénieuse, la ville est un théâtre vivant illimité plein d’innovations et source de créativité. Et la communication des marques y sera de plus en plus originale. Un infini possible dont la seule frontière est l’imagination. Explications d’Albert Asseraf, directeur général Stratégie, Etudes et Marketing de JCDecaux et professeur associé au CELSA-Paris Sorbonne.