Mardi 10 avril 2018, avait lieu dans le très bel auditorium de la Seine Musicale, la 49e cérémonie du Club des DA. L’occasion pour tous les présents de visionner le meilleur de la création française. De l’idée, rien que de l’idée et toujours de l’idée, dans la plupart des cas superbement bien réalisée, bien produite, bien craftée. Un vrai moment de créativité et d’inspiration lancé avec humour et efficacité par le maître de Cérémonie Benjamin Marchal, Directeur de la création de TBWA\Paris et membre du Club, et animé par Marc Beaugé.

JCDecaux est partenaire du Club depuis de nombreuses années, et nous soutenons particulièrement la filière « jeunes » qui s’essaie chaque année à proposer des solutions créatives à des briefs ardus. Cette année, le Prix Etudiants rejoignait la cour des grands et les lauréats étaient récompensés pendant la cérémonie devant leurs pairs. Le brief de cette année, proposé par Gilles Deleris, Directeur de la Création de W et membre du bureau du Club, permettait aux étudiants de réfléchir et de proposer des réponses au sexisme ordinaire. Quel message, quel discours, quels dispositifs pour délivrer des messages et faire évoluer les mentalités ? 145 campagnes ont été présentées par 20 écoles de graphisme, design ou communication. Le jury a attribué deux prix récompensant l’ECV Paris et l’ENSAAMA, ainsi que trois mentions et deux nominations. Les gagnants seront publiés dans le livre du Club et seront affichés sur les réseaux JCDecaux pendant les Cannes Lions en juin.
 
 
Les jurys ont également récompensé l’agence DBB et son directeur de Création Alexander Kalchev, qui a enchaîné les passages sur scène et reçu 15 récompenses, pour Hasbro, Hennessy, L’Equipe, Médecins du Monde, Ubisoft et Volkswagen. Il est également désigné Directeur de création de l’année, tandis qu'Emmanuel Courteau est Directeur artistique de l’année et Jean-François Bouchet est Concepteur-rédacteur de l’année. En toute humilité, ses seuls mots sur scène ont été réservés à ses équipes, qu’il a remerciées.
 
Intermarché est sacré Annonceur de l’année dans plusieurs catégories : en film avec l’agence Romance, en son avec la production son The et en Craft Film avec la maison de production Carnibird. Un annonceur audacieux, créatif qui accepte de prendre des risques et de tester de nouveaux formats.
 
Sans surprise, la catégorie Affichage a récompensé des campagnes plébiscitées au Grand Prix de la Communication Extérieure et dans d’autres compétitions. Affichage et Affichage évènementiel s’affrontent dans la même catégorie pour récompenser la Sécurité Routière, Thalys, Hasbro, McDonald’s, Monoprix. On ne peut que constater l’absence de campagne DOOH dont la forme reste à inventer.

En conclusion, dans les mots de Benjamin Marchal, « face à la multiplication des formats, il est primordial de proposer des contenus intelligibles, intelligents, craftés et qui puissent vivre sur tous les médias ». Le palmarès reflète bien ce devoir d’exigence et de créativité. Il faut se concentrer sur l’idée, toujours l’idée, rien que l’idée.